Les articles...
- Impressions de Chine :

Nous voilà de retour de Chine. De retour dans la vieille Europe après avoir visité la vieille Chine. Deux vieillards pourtant bien différents. Ce rapide voyage a été l’occasion pour chacun de découvrir ce pays millénaire.
Le départ
Nous sommes partis avec Vacance Air Transat, un voyagiste canadien, dont nous avons été globalement satisfait. Les préparatifs ont été assez simples, l’agence Wasteels se chargeant de l’obtention des visas (obligatoires en Chine).
Nous avions décidé de partir de Strasbourg, (...)


- Chine nouvelle : Shanghai :

Notre séjour à Shanghai a été très, trop court. Voilà donc la Chine de demain décrite dans les journaux par des superlatifs et des extrêmes. Des gratte-ciels qui poussent comme des champignons en automne, une activité grouillante, du business partout.
Shanghai est sans doute le New York de l’Asie, mais les buildings me semblent moins concentrés, l’espace est plus aéré. Chaque édifice grandiose semble un peu isolé, cerné de vieilles demeures ou de bâtiments d’habitation de quelques étages seulement, à (...)


- La Venise de l’orient : Suzhou :

Cette ville, prononcer « soudjo-ou » comportait d’innombrables canaux et autant de jardins. Aujourd’hui il reste quelques canaux mais encore beaucoup de jardins dont certains sont classés au patrimoine mondial par l’Unesco. On dit que les femmes de Suzhou sont les plus belles en raison de la météo clémente et de l’alimentation à base de poissons et autres produits des eaux douces qui entourent et pénètrent la ville.
Colline du tigre
Notre visite débutera par la colline du Tigre et sa pagode penchée. (...)


- Nanjing : la capitale du sud :

Après notre voyage en train, nous avons fait une petite balade dans le centre de la ville que les français appellent toujours Nankin. Cette visite nocturne de la partie mercantile et noire de monde de la ville ne restera pas un moment inoubliable de la visite.
Par contre, le lendemain nous débuterons agréablement la journée par une promenade sur le bord du lac Xuanwu. Notre hôtel est situé juste à côté de la porte ouverte dans la muraille de l’époque Ming qui en protège les rives. Nous découvrirons (...)


- Xian : la vieille capitale :

Notre première soirée à Xian (prononcer chi an) débute par un excellent repas de ravioles. Les paniers à vapeur en bambou sont déposés avec une explication sur le met qu’il contient. Ils s’enchaînent rapidement et nous découvrons, éberlués, que chaque panier propose des ravioles de couleurs, de formes et de goûts différents. Un feu d’artifice de saveurs et de couleurs.
A notre retour à l’hôtel, nous comprendrons l’intérêt, parfois excessifs que les jeunes chinois portent sur Romain. Alors qu’il passait à (...)


- Luoyang : la petite ville :

D’après nos livres, cette ville ne présente aucun intérêt touristique. Le guide local, Zizou parce que fan du footballeur, nous explique qu’elle ne compte que 1.5 millions d’habitants. Décidément, nos échelles de valeur sont différentes…
Longmen
Nous allons à quelques kilomètres voir les milliers de sculptures de Bouddha de Longmen (la porte du dragon). Une falaise au bord d’une assez large rivière où de multiples alcôves accueillent des statues de bouddha de 2 cm à 17 mètres.
Monastère du Cheval Blanc (...)


- Juyongguan : la muraille de Chine :

Dès notre arrivée à Beijing, nous prenons le bus pour nous rendre à Juyongguan à 50 Km de Beijing. Il s’agit d’une petite vallée dont la passe a été fortifiée et les collines de chaque côté sont dotées d’une muraille crénelée de fortification.
Comme nous sommes le 1er mai, donc dans une des trois semaines de congés pays chinois, la foule est énorme. Alors qu’il n’est que 8h30 des centaines de Chinois escaladent déjà les escaliers qui mènent aux différentes tours de garde. Après nous être équipés de chapeaux (...)


- Beijing : la Chine d’aujourd’hui :

Palais d’été
Notre première visite aura pour destination le Palais d’été. Une foule immense se presse à l’entrée du site. Notre guide national, Chaly, nous annonce 200 000 visiteurs. Une fois à l’intérieur, la foule est toujours aussi dense. Il est difficile d’apprécier ce lieu de repos pour les anciens empereurs et surtout pour la régente Cixi. Les galeries couvertes aux centaines de peintures me font penser aux tapis roulants des aéroports sur lesquels il ne faut pas s’arrêter. Impossible de s’attarder (...)


Les sous-rubriques...
- Photos

mardi 6 juin 2006