Cette ville, prononcer « soudjo-ou » comportait d’innombrables canaux et autant de jardins. Aujourd’hui il reste quelques canaux mais encore beaucoup de jardins dont certains sont classés au patrimoine mondial par l’Unesco. On dit que les femmes de Suzhou sont les plus belles en raison de la météo clémente et de l’alimentation à base de poissons et autres produits des eaux douces qui entourent et pénètrent la ville.

Colline du tigre

Notre visite débutera par la colline du Tigre et sa pagode penchée. Deux fois moins inclinée quand même que la tour de Pise.

A 3,5 Km au nord-ouest de la ville de Suzhou, la Colline du Tigre a des paysages pittoresques qui l’ont fait surnommer ¨le premier site de la province du Jiangsu¨. C’est là que se divertissait Helü (? -496 av. J.-C.), roi des Wu et il y fut enterré après sa mort. Trois jours après son enterrement, sur sa tombe apparut un tigre blanc, dit-on, d’où son nom de Huqiu (Colline du Tigre). Elle s’élève à peine à 30m de haut. En dépit de sa petite taille, elle présente des sommets et des vallées pittoresques, et de grands arbres séculaires. Une pagode, qui remonte à plus de mille ans se cache dans la verdure du bois. Par ailleurs, sur le haut de la colline se trouvent des monuments historiques et des sites comme la salle Duanliang, la source Hanhan, la Pierre pour éprouver le tranchant de l’épée (Shijianshi) et la pagode Huqiu. Construite tout en brique en 961, cette pagode de sept étages, de plan octogonal, s’élève à 54 m. Elle tient une place importante dans l’histoire de l’architecture chinoise, et son style d’architecture est pareil à celui de la pagode Leifeng à Hangzhou.

Jardin du Maître des Filets

Nous ne verrons qu’un jardin, celui du Maître des filets, mais apprendrons à l’apprécier grâce à notre guide, monsieur Sun. Durant la visite de ce charmant jardin, il nous explique les bases du风水fēngshuǐ qui signifie géomancie. Ce nom vient de风fēng ; vent et水shuǐ ; eau, ce qui traduit bien ce qu’on ressent dans ces jardins, un sentiment d’équilibre entre l’eau et l’air, le ciel et la terre. Une harmonie des oppositions en somme.

Fabrique de soie

Monsieur Sun clôturera le séjour en nous emmenant dans une fabrique de soie. Pour qui a visité le musée de la soie de Saint-Hippolyte-du-Fort, la première partie de la visite est un rappel. Il faut simplement se souvenir que la soie a été inventée en Chine et que les Cévennes se sont mis à cette production bien après les chinois. Le guide ne cessera de vanter les couettes de cette usine et le fait que, s’agissant d’un magasin d’état, nous aurons la garantie qu’il s’agit bien de soie. Les couettes sont faites à partir des cocons doubles dont il n’est pas possible de dérouler le fil. Alors on en retire les larves séchées et on étire le cocon jusqu’à ce qu’il prenne la forme d’un carré de 2 mètres de coté et en accumulant les couches, on produit des couettes chaudes et très légères.

La pré-vente de monsieur Sun sera si bien faite que presque chaque membre du groupe repartira avec son sac à couettes…

par Didier Rizzo
mardi 6 juin 2006
Poster un nouveau commentaire