Notre séjour à Shanghai a été très, trop court. Voilà donc la Chine de demain décrite dans les journaux par des superlatifs et des extrêmes. Des gratte-ciels qui poussent comme des champignons en automne, une activité grouillante, du business partout.

Shanghai est sans doute le New York de l’Asie, mais les buildings me semblent moins concentrés, l’espace est plus aéré. Chaque édifice grandiose semble un peu isolé, cerné de vieilles demeures ou de bâtiments d’habitation de quelques étages seulement, à l’aspect HLM des années 60.

Les autoroutes pénètrent au centre de la ville et surplombent les vieux quartiers, des jardins ou d’autres autoroutes. Il est assez surprenant de voir derrière le pare-brise le 5ème étage d’un immeuble d’habitation.

Bund

En se baladant sur le Bund à la tombée de la nuit, on aperçoit la perle de l’orient (antenne de télévision) et le Jin Mao Building (420 mètres) qui percent le ciel noir, illuminés de l’autre côté du fleuve Hangpu. Du côté de la vieille concession, les immeubles art déco des anciennes banques se parent de multiples drapeaux rouges.

Jardin du Mandarin Yu

Le jardin du mandarin Yu nous donne un premier aperçu de ce qu’est un jardin chinois. Construit sous la dynastie des Ming, entre 1559 et 1577 pour Pan En, un fonctionnaire de la cour de justice du Sichuan, il s’étend sur 2 ha. Entouré d’un mur qui l’isole du reste de la ville, il offre de multiples points de vue en jouant d’ouvertures dans les murs, de portes lunes (rondes), de petits bâtiments qui masquent la suite de la visite.

Monastère du Bouddha de Jade

Le monastère du Bouddha de Jade sera le premier lieu de prière que nous visiterons. L’encens empli la cour de ses effluves et les croyants prient vers les quatre points cardinaux. Le Bouddha de Jade se cache dans une pièce et ne deviendra impressionnant que lorsqu’on apprendra la valeur mythique donnée à cette pierre en Chine.

Au sortir du temple, nos enfants se sentiront agressés par les mendiants et estropiés qui quémandent quelques yuans. Pourtant il faudra s’y faire, notre petit groupe attirera, dans chaque lieu, ces personnes sans rien.

par Didier Rizzo
mardi 6 juin 2006
Poster un nouveau commentaire